Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > La production de fraise en France

La production de fraise en France

betting promosbetting promos
betting promos

En ce début de printemps, la fraise est revenue sur nos étals. Ramenés du Chili en 1714, on compte aujourd'hui plus de 600 variétés dont les cultures sont réparties sur l'ensemble du territoire.

Les premiers pieds ont été ramenés du Chili par François Amédée Frezier d’un voyage entreprit en 1714. Cartographe et officier de marine, ce Breton entreprit d’en faire pousser dans son jardin. Il s’agissait alors d’une variété sauvage qui ressemblait plutôt à la fraise des bois. Botaniste dans l’âme, il effectua ensuite certains croisements avec d’autres spécimens en provenance cette fois d’Amérique du nord, ce qui a permis de développer la fraise savoureuse et charnue que nous connaissons actuellement.

La fraise n'est pas un fruit

Botaniquement parlant, la fraise n’est pas un fruit, le scientifiques l’appellent ainsi faux fruit ou polyakène. La partie rouge et charnue dont on se délecte correspond au prolongement de l'ancienne fleur à l'intérieur du pédoncule, les fruits sont en fait la centaine de petites graines qui viennent s’y intégrer.

Plus de 600 variétés

A force de sélection et de croisement il existe actuellement plus de 600 variétés de fraises. Charlotte, Ciflorette, Cirafine, Rubis des jardins, Mara de bois, Gariguette et bien d’autres encore viennent ainsi ravir nos papilles et la recherche ne s’arrête pas là.

De nouvelles variétés sont continuellement expérimentées et créées à la fois pour leur qualité organoleptique, mais aussi pour leurs praticités culturales, leur résistance à certaines maladies, leur adaptation au marché

Invenio, station d’expérimentation de la filière fruits et légumes de Nouvelle Aquitaine s’y investit par exemple au travers de deux pôles un pôle "Innovation variétale" et un pôle "Amélioration des Techniques Culturales".

Une prévision de production de 60 000 tonnes

La culture de la Fraise est assez répartie sur l’ensemble du territoire mais les principales régions productrices sont :

  • la Nouvelle-Aquitaine,
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur

Selon les prévisions de récolte de fraises, la France produirait cette année 60 000 tonnes de fraises.

Nous arrivons au 6ème rang des producteurs européens derrière l'Espagne, la Pologne, l'Allemagne, Les Pays-Bas et la Belgique et à la 22 ème place au niveau mondial.

C'est le 9ème fruit le plus consommé en France, environ 2,8 kilos de fraises en moyenne par ménage par an, soit à peu près 120 000 tonnes. La concurrence de la fraise espagnole de fait rude, environ 39% de notre consommation est importée de ce pays. 

Une culture majoritairement sous serre

Afin d’obtenir une production de fraises répartie sur une plus grande période de l’année les producteurs optent pour une culture sous serres. Le pic de production se situe cependant en avril à mai.

Deux pratiques culturales cohabitent :

  • les cultures en sol
  • les cultures hors sol plantés dans des sacs de terreau, de mélanges de fibres de coco, écorces de pin, ou  de tourbes.

La culture de fraises demande une gestion de la chaleur assez précise. Les températures optimales sous serre sont ainsi comprises entre 10 et 13° C la nuit et 18 et 22° C le jour, des chaudières à condensation peuvent ainsi être utilisées. Elle nécessite également beaucoup de lumière. Enfin les apports en eau par irrigation sont indispensables.

Souvent la technique de la fertirrigation est utilisée : elle consiste à apporter les substances nutritives comme l’azote, le phosphore et le potassium nécessaires à la plante sous forme dissoute dans l’eau d’irrigation.

Les besoins totaux en eau se situent entre 300 et 400 mm par pied sous climat humide et entre 600 et 850 mm sous climat plus sec.