Vous êtes ici : Accueil > Chambres d'agriculture > Nos événements > Concours Général Agricole

Concours Général Agricole

betting promosbetting promos

Le Concours général agricole, c’est quoi ?

Seul concours sous la tutelle du Ministère de l’agriculture, il compte le plus grand nombre de candidats, d’échantillons et de catégories représentant la diversité de la production agricole française.

Depuis 1970, le CGA récompense les savoir-faire des producteurs et agriculteurs français à travers plusieurs concours :

 

Concours des animaux

  • 7 espèces / 299 races
  • + de 1 200 éleveurs

Concours des vins

  • 16 338 échantillons de vins / + de 3 846 producteurs
  • 3 741 vins médaillés

Concours des produits

  • 4 882 produits / + de 1 700 producteurs    
  • 1 182 produits médaillés

Concours des Pratiques agro-écologiques

  • Prairies et parcours (depuis 2014)
  • Agroforesterie (depuis 2020)

Les Chambres au service du CGA

Depuis 2009, les Chambres d'agriculturesont mandatées par le CENECA et le Ministère de l’agriculture pour l’organisation en amont du concours des vins et de l’ensemble des produits.

Ainsi, en relais des services du CGA, les Chambres d’agriculture font la promotion de l’ouverture des concours dès septembre. Enfin, elles assurent la promotion du CGA sur le plan local, en concertation avec les représentants de l'Etat et leurs partenaires localement.

  • concours des vins : les Chambres sont chargées des relations avec les candidats, des prélèvements, de l’organisation de demi-finales localement, de l’acheminement des échantillons pré-sélectionnés pour la finale à Paris et de la gestion de la finale pour leurs appellations
  • concours des produits : les Chambres prélèvent au hasard des échantillons dans les stocks pour qu’ils soient envoyés sous scellés à la finale, à Paris.

Concours des pratiques agro-écologiques

Le concours des pratiques agro-écologiques a été créé en 2014 à l’initiative des Parcs naturels régionaux et se décline en deux volets :

  • l’un consacré aux prairies et parcours,
  • l’autre à l’agroforesterie.

Contrairement aux autres concours du CGA, il ne récompense pas des produits mais des pratiques mises en place sur des parcelles choisies.

Chaque année, les pratiques récompensées sont celles permettant le meilleur équilibre entre efficacité de production et préservation de la biodiversité.

« Les agriculteurs sont des acteurs clé de la transition agro-écologique et par ce concours nous souhaitons mettre en avant le travail qu’ils fournissent chaque jour », déclare Philippe NOYAU, agriculteur en Loir et Cher et Président du comité d’orientation de ce concours.  

Le concours Jeunes jurés des Pratiques Agro-écologiques, a rejoint également le concours en 2018 et récompense des classes d’étudiants ayant pris le rôle d’un jury et réalisé le meilleur travail d’évaluation de l’équilibre agro-écologique et de restitution à une exploitation agricole volontaire.

Découvrir le palmarès de l'édition 2022-2023

Pourquoi participer ?

  • Reconnaitre le travail des agriculteurs et agricultrices : ce concours est l’occasion de féliciter leur engagement et de leur apporter un soutien national et institutionnel pour leurs pratiques.
  • Valoriser votre territoire et ses dynamiques agro-environnementales : en récompensant les pratiques réalisées, l’inclusion des participants au sein d’un territoire est mise en lumière.
  • Encourager les acteurs locaux : en reconnaissant les pratiques agro-écologiques, le concours met en évidence les enjeux et solutions portés au quotidien par tous les acteurs de l’agro-écologie.
  • Mettre en avant votre structure (collectivité, communautés de communes,…) et ses engagements vis-à-vis de l’agriculture et de l’environnement

Le concours est une très belle vitrine pour mettre en valeur vos projets d’accompagnements des agriculteurs et agricultrices ou de politiques locales.

Gouvernance et partenaires

Le Concours des Pratiques Agro-écologiques est régi par un comité d’orientation (CO) qui regroupe en 2022 les organismes suivants :

  • Chambres d’Agriculture France
  • Ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire (MASA)
  • le Ministère de la transition écologique (MTE)
  • l’Office français de la biodiversité (OFB)
  • la Fédération des parcs naturels régionaux de France (FPNRF)
  • l’Association française arbres champêtres et agroforesteries (Afac-Agroforesteries)
  • SCOPELA
  • Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE)
  • l’Institut National de l’origine et de la qualité (INAO)

Depuis 2019, le Président du comité d’orientation est Philippe NOYAU, président de la Chambre régionale d’agriculture du Centre Val-de-Loire. Le concours est coordonné par les Chambres d’Agriculture France au niveau national et copiloté avec l’Afac pour la catégorie Agroforesterie.

Catégories et déroulement

Le volet « Prairies et Parcours » concerne des prairies permanentes de fauche ou de pâture non semées et riches en espèces floristiques. Les enjeux du territoire sont pris en compte, autant que la démarche de l’agriculteur et ses modes d’exploitation : fauche ou pâturage exclusif, prioritaire ou secondaire.

Le volet « Agroforesterie » évalue tout système associant arbres et production agricole. Sont examinées la conception du système, son implantation, sa gestion et les pratiques de renouvellement.
Les parcelles sont visitées de mai à mi-octobre en présence de l’agriculteur par un jury multi-experts et ce à l’aide d’une grille de notation nationale.

Un concours qui s’organise avec les territoires

En local dans les territoires, les candidats des pratiques agro-écologiques sont accompagnés par des organisations professionnelles agricoles, des collectivités ou structures assimilées, des associations agro-environnementales ou des territoires de projets.

En plus de valoriser le travail des agriculteurs sur un territoire, le concours est un outil permettant d’animer des politiques publiques, engager ou alimenter des réflexions, favoriser la médiation territoriale…

Les étapes clés pour un organiser un Jury

  • ÉTAPE 1 : Déterminer un territoire

Composé de plusieurs communes, ce territoire va délimiter les parcelles qui pourront se porter candidates à l’édition du concours. C’est facile, il correspond par exemple à votre rayon d’action ou à la délimitation d’un projet à enjeu ciblé.

  • ÉTAPE 2 : S’inscrire en tant qu’organisateur ou co-organisateur

La plateforme d’inscription ne va pas tarder à ouvrir. Vous allez pouvoir vous y déclarer comme structure organisatrice ou co-organisatrice. Par soucis de répartition de la charge de travail, vous

pouvez organiser ce jury à plusieurs structures ! Par la suite, c’est votre ou vos structures qui sera mise en avant lors de communication dans la presse ou lors de la remise des prix.

  • ÉTAPE 3 : Recruter un jury d’expert

Ils sont déjà vos interlocuteurs au quotidien, vous les rencontrez comme partenaires de projets, ils sont eux aussi experts, formateurs ou agriculteurs et bénéficient d’une expertise dans le domaine de l’eau, la biodiversité, le paysage, etc.

Une journée en tant que jury leur offre l’opportunité de se mettre en relation avec d’autres experts, découvrir de nouveaux projets chez des agriculteurs dévoués à l’arbre et la haie (concours Agroforesterie) ou aux prairies (concours Prairies et Parcours).

ÉTAPE 4 : Recruter des candidats agriculteurs ou éleveurs

Vous en accompagnez déjà un grand nombre et en leur proposant de concourir, vous leur offrez la possibilité d’être reconnu pour leurs ambitions, leurs engagements et leur rôle pour un système plus durable. C’est aussi l’occasion pour vous de mettre en avant le travail d’accompagnement et l’expertise de votre structure sur le sujet.

ÉTAPE 5 : Fixer une date de jury et visiter les exploitations

Au cours des visites, les échanges permettent aux candidats comme au jury un partage d’expérience, la découverte de nouvelles pratiques ou de nouveaux projets qui pourraient leur être bénéfique ! C’est un moment convivial et collaboratif pour construire une dynamique territoriale !

Le concours édition 2022-2023

Prairies et parcours :

  • 207 agriculteurs candidats sur 39 territoires
  • 41 finalistes locaux
  • 14 lauréats nationaux récompensés au Salon de l’agriculture

En savoir plus sur les lauréats

Agroforesterie :

  • 50 agriculteurs candidats sur 9 territoires
  • 11 finalistes locaux
  • 5 lauréats nationaux récompensés au Salon de l’agriculture

En savoir plus sur les lauréats

Jeunes jurés :

  • 6 classes participantes sur 5 établissements
  • 2 classes lauréates nationales récompensées au Salon de l’agriculture

Découvrir le palmarès

Consulter le communiqué de presse

Le concours édition 2023-2024

Le prix des Pratiques Agroécologiques fête ses 10 ans au Concours Général Agricole ! Il récompense les actions menées par les agriculteurs et agricultrices, acteurs des territoires, en faveur de la transition écologique. Les prairies et parcours et l’agroforesterie ont de multiples atouts, parmi lesquels la lutte contre la sécheresse et l’érosion des sols, la préservation de la biodiversité, le stockage de carbone, le bien-être animal et la qualité de la production agricole.

« Depuis 10 ans maintenant au Concours Général Agricole, le prix des pratiques agroécologiques récompense des exploitant.e.s qui s’investissent dans une agriculture durable, sur le plan économique et environnemental. Par leurs pratiques vertueuses, ils préservent la biodiversité de leur territoire tout en assurant une production de qualité. » déclare Philippe Noyau, agriculteur dans le Loir-et-Cher et Président du comité d’orientation de ce concours.

Sur les 38 finalistes des concours locaux, organisés dans 47 territoires, 11 ont été récompensés.

Découvrir le palmarès

Consulter le communiqué de presse