Vous êtes ici : Accueil > Recherche & innovation > Les partenariats > La cellule RIT

La cellule RIT

betting promosbetting promos

La cellule RIT

Cette cellule « Recherche – Innovation – Transfert » créée par l’INRAE, l’ACTA et Chambre d’agriculture France vise à développer le transfert des travaux de recherche d’innovation et leur appropriation par les acteurs de terrain. 

L’ACTA, Chambre d’agriculture France et INRAE ont uni leurs compétences afin de proposer une réponse globale mêlant apports de la recherche, partage et mutualisation des connaissances. L’objectif : rendre accessibles l’ensemble de ces connaissances pour améliorer le conseil agricole apporté aux agriculteurs et leur permettre d’accéder de manière simple aux données et ressources via une plateforme numérique. Depuis sa création, cette cellule bénéficie du soutien du ministère chargé de l’agriculture par un financement dédié du CASDAR (compte d’affectation spécial au développement agricole et rural).

Des thématiques prioritaires sont travaillées dans le cadre de cette cellule : 

Les alternatives au glyphosate

Afin d’accompagner les agriculteurs dans la sortie du glyphosate engagé par le gouvernement en 2018 dans un plan d’action global pour la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, la Cellule RIT a fait de ce sujet son premier chantier. Il avait pour objectifs d’identifier et promouvoir les techniques alternatives aux herbicides avec un focus prioritaire sur les alternatives au glyphosate, pour l’ensemble des filières de productions végétales. Cette action a permis la création d’un centre de ressources glyphosate/herbicides le 02 février 2019, sur la base des sites internet existants EcophytoPIC et GECO. 

Les plantes de services : des opportunités au service de l’agroécologie

Les plantes de services présentent des opportunités intéressantes en termes de gestion de bioagresseurs, d’amélioration de l’état structural des sols, de fourniture de nutriments, de stockage du carbone atmosphérique etc. grâce aux différents services écosystémiques qu’elles peuvent apporter aux systèmes agricoles. Avec l’appui de plus de 45 experts techniques, la Cellule RIT a produit près de 40 ressources techniques aidant à la compréhension des mécanismes en jeu et à la maitrise de leur conduite au champ, valorisées dans l’outil GECO

Les alternatives au cuivre en viticulture : un centre de ressources pour s’informer

En application de la feuille de route « cuivre » établie dans le cadre du plan Écophyto 2+, la Cellule RIT s’est attachée à rendre accessible à la profession viticole les solutions existantes  présentant les alternatives possibles à l’usage du cuivre en viticulture suite au recueil et à l’analyse des résultats obtenus auprès de 400 expérimentations menées en France durant les 20 dernières années. Un centre de ressources a été développé et au sein du portail ÉcophytoPIC dédié à la protection intégrée des cultures.

Adaptation au changement climatique : cartographie des leviers techniques d’adaptation

Dans le cadre du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique organisé par le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation et le ministère de la Transition écologique, la Cellule RIT a participé aux travaux de 2 des 3 grandes thématiques. Une cartographie des leviers techniques d’adaptation au changement climatique mobilisables par les agriculteurs, a été produite en partenariat avec le RMT Clima piloté par les Chambres d’agriculture et Arvalis - Institut du végétal.

Protéines végétales en alimentation animale : appui au plan national de souveraineté protéines

Dans le cadre du Plan national de souveraineté protéinique, la Cellule RIT s’attelle à valoriser et formaliser des connaissances acquises par la recherche et le développement agricole pour appuyer la conception de systèmes agricoles favorisant l’autonomie protéique et le bouclage du cycle de l‘azote.